Soutenance d'Habilitation à Diriger des Recherches - Florence LAVAL - vendredi 6 octobre 2017

Vendredi 6 octobre 2017, Madame Florence LAVAL a défendu ses travaux en vue de l'Habilitation à Diriger des Recherches.

 

Préparée dans le cadre du laboratoire de recherche CEREGE (EA 1722) sous la direction de Madame Aurélie DUDEZERT, les travaux portent sur le thème: « De l’alignement à la plasticité : proposition d’une nouvelle perspective sur la place de la Fonction Ressources Humaines dans les organisations »

 

 

La composition du jury était la suivante :

 

  • Madame Anne BARTEL-RADIC, Professeur, IEP de Grenoble, Rapporteur

 

  • Madame Nathalie COMMEIRAS, Professeur, Université de Montpellier, Rapporteur

 

  • Monsieur Christian DEFELIX, Professeur, Université de Grenoble, Rapporteur

 

  • Monsieur Michel KALIKA, Professeur, Université de Lyon, Président

 

  • Monsieur Amaury GRIMAND, Professeur, Université de Nantes, Suffragant

 

  • Monsieur Ewan OIRY, Professeur, Université du Québec – Montréal, Suffragant

 

  • Madame Aurélie DUDEZERT, Professeur, Université de Poitiers, garant de l’HDR

 

A l'issue de la soutenance publique, Madame LAVAL s'est vue délivrer l'Habilitation à Diriger des Recherches.

 

 

Résumé: Mes travaux de recherche se sont consacrés à plusieurs facteurs d’adaptation de la Fonction RH : les relations d’affaires entre donneurs d’ordres et sous-traitants, le développement des technologies de l’information et de la communication, la démographie de la population active et enfin, le cadre légal avec la loi Borloo et l’ANI Qualité de Vie au Travail. Le mémoire d’HDR s’interroge sur la place et le rôle de la FRH dans l’organisation à partir d’un débat controversé autour d’une réponse qui s’est imposée comme l’un des postulats de la discipline : l’alignement stratégique. Pour aller de l’avant, je propose une explication : la plasticité de la FRH. Ce concept se définit comme une qualité de la FRH et son expression : c’est à la fois le résultat (la place que ses acteurs et les parties prenantes se/lui donnent) et le processus qui y conduit (les enjeux de la transformation de la FRH et les trajectoires possibles). Pour savoir si cette théorie est opératoire,  je mets en perspective les résultats de recherches anciens, actuels et un programme de recherche pour les années à venir. Le phénomène de digitalisation du travail permet d’envisager une étude actualisée de la transformation de la FRH et des effets sur l’organisation et les individus au travail et, par conséquent, sur le champ d’action de la FRH. Ce projet est un prolongement de mes recherches et une ouverture vers une lecture originale des mutations actuelles vécues par les DRH (DRH 3.0, Direction humaines des ressources, Direction Responsable des RH).

 

 

 

 

Date de l'actualité: 
Lundi, 25 Septembre, 2017
Actualité visible: 
Oui