Motifs des fusions et acquisitions et valorisation des banques libanaises

Doctorant: 
ZOUEIN Carole
Date de soutenance: 
Vendredi, 9 Décembre, 2016
Directeur de thèse: 
PUPION PIERRE-CHARLES

Lieu de soutenance:

Résumé: 

Résumé: Notre étude s’attarde sur les différentes vagues des opérations de synergie impliquant un essor favorable du regroupement des établissements financiers en 1960-65 et depuis 1990. La stratégie de la croissance externe a contribué à la survie des petites entreprises et à l’amélioration de l’efficacité économique. Le développement des fusions aux Etats-Unis et en Europe a influencé la restructuration des établissements bancaires au Liban. Les motifs des fusions et acquisitions sont évoqués dans notre ouvrage, par un accroissement du pouvoir de marché, la réalisation d’économies d’échelle, le maintien de la solidité financière des entreprises, l’inefficacité des dirigeants, le déséquilibre croissance-ressources et la mésévaluation du cours des actions de l’entreprise cible et l’entreprise acquéreuse. Un grand nombre de transactions opérées lors d’une croissance externe, révèle aux parties prenantes une création de valeur et représente un avantage concurrentiel. Ces différentes options vont nous permettre de répondre aux différentes questions. Quel est l’intérêt des actionnaires de céder ou d’acquérir de nouvelles entités ? Quel est l’influence des dirigeants dans les entreprises pour améliorer la rentabilité du nouvel ensemble ? La théorie de l’agence vise à limiter les relations d’agence existantes entre le propriétaire et le mandataire dans la gestion des intérêts respectifs. Le développement des marchés financiers, la déréglementation des marchés, la mondialisation accélérée des économies et les exigences des nouvelles normes du comité de Bâle ont suscité une évolution rapide des fusions et acquisitions. Ces opérations sont de type horizontal, vertical et congloméral dont la finalité est de dégager des synergies opérationnelles, financières et managériales. Les données collectées, dans notre étude empirique, exposent les intérêts mutuels entre l’agent et le principal pour améliorer la performance des banques libanaises.

Mots clés : Croissance externe, synergie, asymétrie d’information, problème d’agence.

Résumé anglais: 

Abstract: Our study focuses on the different waves of synergistic operations leading to a favorable development of the consolidation of financial institutions in 1960-65 and since 1990. The strategy of external growth has contributed to the survival of small businesses and to an increase in the economic efficiency. The development of mergers in the United States and in Europe has influenced the restructuring of the banking institutions in Lebanon. The motives of mergers and acquisitions are represented in our study by the increase in market power, the economies of scale, the maintenance of the financial strength of companies, the lack of effectiveness of managers, the imbalance growth-resources and the mesevalution of the share price of the acquired and the acquiring companies. A large number of transactions undertaken during an external growth reveals to the stakeholders a value creation and represents a competitive advantage. These different options will allow us to respond to various questions. What is the interest of shareholders to dispose of or to acquire new entities? What is the influence of the institutions’ managers to improve the profitability of the new group? The theory of the agency seeks to limit existing agency relationships between the owner and the agent in managing their respective interests. The development of the financial markets, the market deregulation, the accelerated globalization of economies and the requirements of the new norms of the Basel committee have lead to a rapid variation in mergers and acquisitions. These operations are horizontal, vertical and conglomerate; their outcome is to obtain operational, financial and managerial synergies. The data collected in our empirical study displays mutual interest between the agent and the principal to improve the performance of Lebanese banks.

Key words: external growth, synergy, asymmetry of information, problem of agency.

Rapporteurs: 

Madame Amal ABOU FAYAD, Professeur, Université Libanaise

 

Monsieur Thierry COME, Maître de conférences HDR, Université de Reims

Suffragants: 

Monsieur Yves CHAPPOZ, Professeur, Université Lyon 3

 

Monsieur Erick LEROUX, Professeur, Université Paris 13

 

Monsieur Philippe MOUILLOT, Maître de Conférences,  Université de Poitiers