La dynamique d’appropriation de la responsabilité sociale à travers le prisme du déploiement de la norme ISO 26000

Doctorant: 
SCHÄFER Philippe
Date de soutenance: 
Jeudi, 31 Mars, 2016
Directeur de thèse: 
Amaury GRIMAND
Co directeur: 
Pierre BARET

Lieu de soutenance:

Résumé: 

Cette thèse s’intéresse à l’opérationnalisation de la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) à travers son appropriation par une entreprise industrielle française, le Groupe Fleury Michon. À travers le déploiement de la norme ISO 26000 appréhendée comme un outil de gestion, la dynamique d’appropriation est questionnée au prisme de quatre perspectives complémentaires issues des théories des organisations : les perspectives instrumentale, socio-politique, cognitive et symbolique. Ce courant de recherche favorise l’émergence de résultats rendant compte de la complexité d’un tel processus. Au-delà, cette recherche interroge la pertinence d’une norme internationale et sa capacité à s’inscrire dans le contexte singulier d’une organisation. L’étude de cette dynamique d’appropriation révèle des tensions et paradoxes liés à l’inscription de la RSE dans le fonctionnement organisationnel. La gestion de ces paradoxes nous enseigne comment la régulation de ces tensions facilite l’appropriation de la RSE.

La thèse met également en exergue l’importance d’un cultural case, témoignant du rôle joué par la culture organisationnelle dans ce processus, favorisant le renforcement culturel et sa réactualisation au contact des parties prenantes.

Rapporteurs: 
  • Monsieur Franck AGGERI, Professeur, École nationale supérieure des Mines ParisTech
  • Monsieur Jean-François CHANLAT, Professeur, Université Paris Dauphine
Suffragants: 
  • Monsieur Michel CAPRON, Professeur émérite, Université Paris 8
  • Monsieur Benjamin DREVETON, Professeur, Université de Poitiers
  • Monsieur Régis LEBRUN, Directeur Général du Groupe Fleury Michon, Invité