GHARBI Sami - Les déterminants de la volatilité boursière: un essai d'explication par l'asymétrie d'information

Doctorant: 
GHARBI Sami
Date de soutenance: 
Lundi, 7 Novembre, 2016
Directeur de thèse: 
Sophie NIVOIX

Lieu de soutenance:

Résumé: 

Ce travail vise à étudier les déterminants de la volatilité des actions individuelles en s’inspirant de la théorie de l’asymétrie d’information. Notre hypothèse centrale est que la volatilité dépend de l’environnement informationnel de la société et qu’elle augmente avec le degré d’asymétrie d’information. A partir d’un échantillon de 306  sociétés françaises cotées sur la période 2002-2014 et en utilisant les modèles de données de panel, nous avons étudié la relation entre la volatilité des actions et le degré d’asymétrie d’information. Puisque ce dernier n’est pas observable, nous avons utilisé le nombre des analystes qui suivent la société, la dispersion et l’erreur moyenne des prévisions des analystes pour l’approximer. Nos résultats montrent une relation positive entre la volatilité et le degré d’asymétrie d’information. 

L’étude de l’impact  des caractéristiques et des stratégies des entreprises sur la volatilité  de leurs actions montre, d’une part, que les sociétés qui souffrent d’un degré élevé d’asymétrie d’information, telles les petites et les jeunes sociétés ainsi que les sociétés qui investissent dans les activités de recherche et développement se caractérisent par une volatilité plus élevée. Par contre, ce résultat n’est pas vérifié pour les sociétés diversifiées. Nos résultats montrent, d’autre part, que la distribution des dividendes, qui constitue un mécanisme de signalisation de la qualité des revenus futurs, et la présence des investisseurs institutionnels, qui disposent des moyens pour exercer un contrôle efficace sur les dirigeants et acquérir les informations sur les sociétés,  permettent de réduire la volatilité.

Mots clés : volatilité, asymétrie d’information, analystes financiers, taille, âge, politique de dividendes, R&D, investisseurs institutionnels, stratégies de diversification.

Résumé anglais: 

The aim of this thesis, which draws on the asymmetric information theory, is to investigate the determinants of firm stock volatility for a large sample of French firms over the 2002-2014 period. We suggest that volatility depends on the firm’s informational environment and that it increases with the level of information asymmetry.

Using analyst coverage, analysts forecasts dispersion and mean analysts forecasts error as proxies for the information asymmetry level, we find a positive relationship between stock volatility and information asymmetry.

We studied the impact of firm characteristics and policies on stock volatility. On one hand, we found that firms with a higher degree of asymmetric information exhibit higher volatility. Small and young firms and firms which invest in research and development exhibit higher volatility. Our results do not confirm this result for diversified firm.  On the other hand, dividend payment, as signaling device, and institutional ownership, as a monitoring device are negatively associated with stock volatility.

Keywords: volatility, asymmetric information, financial analysts, firm size, firm age, dividend policy, R&D, institutional ownership, corporate diversification

Rapporteurs: 

Monsieur Pascal BARNETO, Professeur, Université de Bordeaux

Madame Sandrine BOULERNE, Maître de conférences (HDR), Université de Tours

Suffragants: 

Madame Evelyne LANDE, Professeur, Université de Poitiers

Monsieur Jérôme MERIC, Professeur, Université de Poitiers

Monsieur Pedro  ARBULU, Maître de conférences (HDR), Université de Bordeaux