Etablissements Publics de santé : le développement des compétences au sein des communautés de partage et de recherche

Doctorant: 
LEGOFF-POURRIAS Marie-Annick
Date de soutenance: 
Lundi, 10 Juillet, 2017
Directeur de thèse: 
Amaury GRIMAND

Lieu de soutenance:

Résumé: 

Construite sur le tryptique engagement mutuel, entreprise commune et répertoire partagé, les Communautés de pratique sont des espaces pressentis dans le secteur marchand, comme favorables à l’apprentissage situé et à la valorisation des compétences ressources.

Cette thèse a pour finalité d’éclairer la genèse et les usages de ce type de collectif dans le secteur particulier et sensible de l’hôpital public d’aujourd’hui. Longtemps demeurées informelles, elles captent progressivement l’intérêt de l’administration et des professionnels de santé car leur contribution au fonctionnement des établissements de santé s’étend au-delà du partage des connaissances.

L’introduction du New Public Management génère de nombreux paradoxes et dualités et suppose pour les professionnels, jusqu’à présent autonomes, de s’approprier les nombreuses injonctions hiérarchiques et de construire du sens à la pratique dorénavant fléchée.

Cette recherche qualitative, dont l’approche est interprétativiste, est construite sur une étude de trois cas. Elle est menée sous forme d’une observation participante, au sein de trois communautés de pratique d’hôpitaux publics représentatifs de l’offre de soins hospitalière d’aujourd’hui.

Cette thèse comporte quatre parties :

La première est composée d’une revue de littérature qui présente d’une part, l’environnement et les principales problématiques du fonctionnement hospitalier d’aujourd’hui et d’autre part, les éléments nécessaires à la compréhension de la génèse et des usages des CoP, tels qu’identifiés par les pères de ce concept.

La seconde explique le design de recherche.

La troisième expose les résultats pour chacun des cas analysés.

L’analyse révèle des caractères communs retrouvés dans la genèse, l’organisation et le fonctionnement des trois cas, mais aussi des caractères hybrides.

Au-delà d’un nouveau mode d’apprentissage identifié comme situé, les CoP placent les interactions langagières au centre des échanges, favorisent l’appropriation, par les professionnels de soins, des injonctions hiérarchiques. L’analyse des verbatims rappelle l’importance de l’influence du patient qui modifie la relation entre professionnels de soins et la hiérarchie et le situe au cœur de l’activité de production.

Un modèle, représentatif de chaque communauté de pratique est élaboré à partir des données du terrain.

La quatrième partie ouvre la discussion sur le management des communautés de pratique dont le défi demeure l’intégration des paradoxes et dualités induits par l’institution. La dynamique de management est interrogée et propose, dans la continuité des travaux de Detchessahar (2015) et Grimand (2016) un modèle intégrant.

Mots clés :

Communauté de pratique, Cadres de santé, interactions langagières, apprentissage, compétences ressources, place du patient, analyse des pratiques, appropriation des injonctions hiérarchiques, paradoxes, sensemaking, gestion hospitalière, management.

Résumé anglais: 

Communities of practice are groups of people who share a concern, a set of problems or a passion about a topic and deepen their knowledge and expertise in this area by interacting on an ongoing basis” (Wenger, 2002, p.4)

They are considered as an efficient way to develop new competencies and financial resources in industrial sector. The finality of this Thesis is to explore communities of practice in public sector, particularly in public hospital sector, which is characterised by complexity and sensitive situations.

The recherch observes and explores three communities of practice, situated in three different public hospitals. This thesis throws light on the contribution of CoP to institutional functioning. Unknow or clearly identified by the institutional hierarchy, these areas allowed language interactions, situated learning and favour appropriate superior’s injunctions. They are favourable to develop sensemaking. Especially, the analysis marks the influence of the patient, who transform the relation between health professionals and hierarchy. It proposes three models, each one is built on verbatims exploration. It questions the management of communities of practice. Finally, it invites to include the presence of institutional paradoxes, rather than try to eliminate them.

Rapporteurs: 

Monsieur Pascal LIEVRE, Professeur, Université de Clermont Auvergne
Madame Isabelle VANDANGEON-DERUMEZ, MCF-HDR, Université Paris Est Créteil

Suffragants: 

Monsieur Mathieu DETCHESSAHAR, Professeur, Université de Nantes
Monsieur Stéphane BELLINI, MCF-HDR, Université de Poitiers