« COMPRENDRE L’EXPERIENCE DE MAGASINAGE VECUE PAR LES ENFANTS : Une approche par les ‘shopscapes’ auprès d’enfants de 4 à 12 ans »

Doctorant: 
BARBIER-NICOL Nathalie
Date de soutenance: 
Vendredi, 5 Mai, 2017
Directeur de thèse: 
Inès DE LA VILLE

Lieu de soutenance:

Résumé: 

La recherche a pour objectif de comprendre les expériences de magasinage d’enfants âgés de 4 à 12 ans à partir des acquis de la théorie socioculturelle du développement de Lev Vygotski (1934, 1962, 1978).
S’appuyant sur les concepts de ‘scapes’ (Appaduraï, 1996) et ‘foodscapes’ (Brembeck et Johansson, 2010, Wenzer, 2010) ainsi que sur les apports de la théorie française (‘French Theory’) (Deleuze et Guattari, 1980 ; Deleuze, 1993), la recherche élabore une définition du concept de ‘shopscapes’ comme la géographie imaginaire à propos des magasins, des canaux de vente (Internet, drives, …) et des activités de vente de biens et de services que chaque individu construit sur la base de ses expériences et pratiques quotidiennes.
Adoptant une démarche compréhensive, la recherche doctorale a recueilli des données auprès de 15 paires d’enfants, issus de la même fratrie, dans le cadre d’entretiens semi-directifs durant lesquels les enfants ont produit conjointement le dessin d’un point de vente qu’ils ont choisi. L’activité de dessin sert de support à un échange continu et sa réalisation en binôme permet une explicitation des intentions de chaque enfant dans la production du dessin quelles que soient ses compétences graphiques.
Les résultats de la recherche confirment le sentiment qu’ont les enfants que les points de vente physiques sont des espaces dévolus aux adultes… Bien que les espaces marchands soient des lieux d’apprentissage et de mise en oeuvre des scripts de consommation, l’appropriation des espaces marchands par les enfants semble difficile, ce qui affecte la qualité des expériences de magasinage qu’ils vivent. Le travail de recherche débouche sur des recommandations destinées à la distribution afin d’améliorer l’accueil de ces apprentis-consommateurs.
Mots-clés : Enfant consommateur, ‘shopscapes’, dessin, entretiens, appropriation des espaces de vente, expérience de consommation, éducation à la consommation.
 

Résumé anglais: 

Our research, grounded in Social Development Theory (Vygotsky, 1934, 1962, 1978) aims to understand the shopping experiences lived by children between the age 4 and 12.
Based on the ‘scapes’ (Appaduraï, 1996), the ‘foodscapes’ (Brembeck and Johansson, 2010 ; Wenzer, 2010) and the French Theory (Deleuze et Guattari, 1980 ; Deleuze, 1993), our research develops the concept of ‘shopscapes’ as the imaginary geographies each person or group of people builds based on his or her daily experiences and practices with reference to retail environments and activities.
Built on a comprehensive approach, our research has based on data collected from 15 pairs of siblings during interviews where the children collectively produced a draw of a shop they chose. The drawing was a support for the verbal exchange and doing it in pairs encourages each child to clarify his or her intentions about the drawing, whatever his or her drawing skills are.
The findings of our research confirm that commercial spaces are spaces made for adults. Even if shops are places where children can learn and implement their consumption skills and scripts, appropriation of the commercial spaces seems difficult for children, and this affects the quality of their shopping experiences. Our research leads to some recommendations to the retailers in order to improve children’s experience in their stores.
Keywords: Kid as a consumer, ‘shopscapes’, drawing, interviews, appropriation of the commercial space, shopping experience, consumption education.

Rapporteurs: 

Mme Mathilde GOLLETY – Professeur, Université Panthéon-Assas
Mme Claire ROEDERER – Professeur Associé, EM Strasbourg Business School

Suffragants: 

M Olivier BADOT – Professeur, ESCP Europe
M Pierre VOLLE – Professeur, Université Paris-Dauphine